Mon épargne et mes placements

///Mon épargne et mes placements
Mon épargne et mes placements 2018-06-28T14:03:28+00:00

Une fois pensionné(e), vous voudrez faire les choses que vous n’avez jamais eu le temps de faire avant.

Mais pour cela, vous aurez besoin des finances nécessaires. Malheureusement, votre pension légale sera nettement inférieure à votre dernier salaire; elle s’élève en moyenne à 1.200 Euro par mois, brut !

Et en plus, la situation n’ira pas en s’améliorant.

C’est pourquoi, il est sage de s’occuper soi-même de la constitution d’une pension complémentaire.

Dès aujourd’hui, préparez avec soin cette nouvelle étape de votre vie. Ainsi, vous assurez votre avenir financier et préservez votre niveau de vie actuel. Vous avez  comme possibilités :

1. L’épargne-pension

L’épargne-pension consiste à mettre, chaque mois ou chaque année, une somme d’argent de côté et ce, jusqu’à votre 65e anniversaire.

Vous choisissez vous-même la somme que vous souhaitez épargner. La loi donne la possibilité d’épargner annuellement 940€ maximum (pour 2016) par personne dans le régime fiscal de l’épargne-pension.

Outre le rendement de la prime épargnée, vous bénéficiez aussi d’un important avantage fiscal annuel : une réduction d’impôts de 30 % (+ taxe communale) de la prime versée.

Condition importante pour pouvoir bénéficier de l’avantage fiscal : le contrat doit avoir une durée minimale de 10 ans.

Un impôt final avantageux est prélevé en plus de tout cela. Grâce à cette taxe anticipative unique, vous ne payez plus d’impôts sur les versements que vous effectuez après vos 60 ans.

C’est opter pour la sécurité parce que le montant que vous épargnez (prime hors frais d’entrée) est protégé à 100 %. De plus, le taux d’intérêt garanti peut, éventuellement, être rehaussé d’une participation bénéficiaire.

2. L’épargne à long terme

Cela consiste à mettre une somme d’argent de côté, à un rythme mensuel ou annuel. Vous épargnez jusqu’à votre 65e anniversaire ou même plus longtemps.

Vous déterminez vous-même la somme épargnée.

Outre le rendement de la prime épargnée, vous bénéficiez aussi d’un important avantage fiscal annuel : une réduction d’impôts de 30 % (+ taxe communale) de la prime versée.

Le montant que vous pouvez déduire fiscalement est calculé comme suit (pour 2016) : 169,20 euros + 6 % de vos revenus imposables nets, avec un maximum de 2 260 euros.

Condition pour pouvoir bénéficier de l’avantage fiscal : le contrat doit courir pendant 10 ans au minimum.

Pour en savoir plus n’hésitez pas à nous contacter